Itzhak Goldberg

Texte écrit pour l’exposition « peinture silencieuse », à la galerie Univer – Colette Colla

Itzhak Goldberg est Professeur émérite en Histoire de l’art à l’Université de Jean Monnet, St Etienne. Critique au Journal des Arts, il a été également commissaire de plusieurs expositions.
Qu’il s’agisse d’une architecture ravagée en Syrie ou d’animaux qu’on suppose morts, les images d’Emmanuelle Mason semblent étrangement se dérober au réel.
Lire

Papiers peints érotiques

Basés sur la déclinaison de papier peints classiques, ces papiers peints présentent différents degrés de lecture.

Les lais sont disponibles sur commande.

Les motifs peuvent être déclinés sur textiles à la demande (sérigraphie) – me contacter.

Plus de motifs à venir.

Burn

Pour cette série de dessins érotiques, je travaille à partir d’un répertoire graphique de coupures et de brûlures.

Dans ces « cuts » et « burns », le papier devient la peau même, les opérations plastiques les caresses ou les griffures. Toujours obsédée par le dessin, j’expérimente ce qui se passe lorsque l’outil passe sous le plan du papier, le dessin relevant presque alors de la micro-sculpture.

Ces expériences me permettent d’aborder des questions qui me sont chères,  comme la pleine conscience sexuelle, le genre, le couple, hétéro-normativité et le queer.

Cut

Pour cette série de dessins érotiques, je travaille à partir d’un répertoire graphique de coupures et de brûlures.

Dans ces « cuts » et « burns », le papier devient la peau même, les opérations plastiques les caresses ou les griffures. Toujours obsédée par le dessin, j’expérimente ce qui se passe lorsque l’outil passe sous le plan du papier, le dessin relevant presque alors de la micro-sculpture.

Ces expériences me permettent d’aborder des questions qui me sont chères,  comme la pleine conscience sexuelle, le genre, le couple, hétéro-normativité et le queer.

Les explosions

Ces désastres sont mes première sérigraphies.

Les images de presse, d’actualité ou historiques, sont mises en ruine par le médium numérique puis le procédé même de la sérigraphie.

Syria

La série dite « des désastres » s’inscrit dans une filiation avec la peinture romantique. C’est en regardant les peintures de Friedrich, de Turner ou de Géricault, mais aussi habitée par mon engagement auprès des réfugiés syriens de Toulouse que j’ai initié ce travail.

Lire

expositions

2017

Peinture Silencieuse, galerie Univer, Colette Colla. Commissariat de Itzhak Goldberg.

10 ans d’estampe contemporaine, la Main Gauche, Toulouse.

 

2016

Les arts en Balade, Toulouse.

8e zoom à l’Arrivage, Troyes
Galerie en ligne Kazoart
Ddessin, galerie CO2, La petite collection, Paris.
Atelier de la Main Gauche, Toulouse.
Espace Pasolini, Valencienne.


2015     Pause bébé


2014

MAC Paris 2014 Présentée par Aralya (Lauréate du prix Festiv’Aralya)

Artcité 2014

Showroom Aralya « artiste coup de cœur »

CRAC, Biennale des arts actuels de Champigny sur Marne.
Maison des Arts Plastiques et Salle Jean Morlet.

Festival Aralya

Icidexpos

Animaux aux Galeries Lafayettes Nice Massena.

L’étrange, Cirque des arts, Toulouse, France. cirquedesarts.com

 

2013

Salon MACParis – Paris.

Anima – Exposition personnelle au Musée Abbal, Carbonne.

Anima – Exposition personnelle aux Musicophages, Toulouse.

Le chant du Cygne – Installation dans la vitrine de la Brigade A4, en parallèle à la publication de Les Chevaux dans  l’IF magazine du premier semestre 2013

 

2012
Déambulations, une œuvre d’art numérique produite pour le Festival Novela, exposé sur un écran géant à la Gare de Toulouse Matabiau. En collaboration avec la société Ekito

Festival Déviations

 

2011 Pause bébé
Festival NOVELA – 18m3 de dessin, oeuvre numérique, Musée des Abattoirs de Toulouse. En collaboration avec la société Ekito.

 

Avant 2010
Power Tower : Paris<>Busan, Soul art space, Busan, Corée.
Still windows international exhibition, Bandee Gallery, Busan, Corée.
Moving Windows – International Video-Mix, Busan Museum of Modern Art & Bandee Gallery. Busan, Corée.
French art Scene – Galerie Bandee, Busan, Corée.
Il sera une fois… – IESA, Paris.
Je t’aime, I love youCAFA, Pékin, Chine.
Objet commun – Ecole Centrale, Paris.
La Beauté in Fabula – Palais des Papes, Avignon. Invitation de Jean-Luc Parant, sous le commissariat de Jean de Loisy.
Jenifer Art – Galerie Gauche, ENSB-A, Paris

 

contact

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

 

 

 

Retrouver mon travail en vente sur Kazoart

 

crédits photographiques : Emmanuelle Mason, Bénédicte Deramaux, Cyrille Mailhé.

 

sur le web

Reportage Newsart today

-Galerie virtuelle sur le showroom Aralya (Lauréate 2014)

Coup de cœur MAC2013 Cimaise, Beaux-arts actuels

Interview de Emmanuelle Mason lors du festival Novela à Toulouse par les Jeunes Reporters d’Entreprise. Un projet FACE-Grand Toulouse, une réalisation www.jouvreloeil.com.

-Article sur Déamublations dans Buisness Review USA

-Article dans la Dépêche

– Catalogue du CRAC 2014

 

Yannick Lefeuvre

l’Angle d’un ange par Yannick Lefeuvre

Elle nous donne à voir des carcasses d’animaux morts, os et chairs en décomposition saisis dans leurs monstrations verticales désarticulées…

Par quelle magie arrive-t-elle sur le socle de ces visions insupportables à élever notre regard vers la vie ?

Sans doute, elle a l’œil, elle sait saisir de par sa pratique performante ce qu’il en est des subtilités des matières, des brisures et des lignes qui déclinent des frontières oubliées. Elle cherche, puise et s’aiguise à saisir l’ineffable. Un jour sans doute, en ces lieux terribles, elle a vu, elle a su et elle a fait en sorte de nous donner sa vision en partage. Nous convier à ce passage devait être nécessaire pour elle.

Lire

Alexandra Samouiller

Emmanuelle Mason par Alexandra Samouiller

Mon crayon sur la feuille me convient mieux pour dessiner que pour aligner les mots de manière rigoureuse et efficace. Ainsi je vais tenter de parler de dessin, celui qui m’a touché dans ce salon Mac. Celui de l’artiste Emmanuelle Mason qui occupa le stand d’Aralya, H02.

Du crayon à la plume

En franchissant les portes du salon, à droite au fond de l’allée des formes sombres de part et d’autre des murs du stand, on imagine un travail graphique, de la peinture ou de la sculpture. Avant d’y parvenir, je me frêle un chemin parmi les visiteurs qui, comme moi, vont de stand en stand découvrir un nouveau monde à chaque fois. L’art se déploit sous de multiples formes ; de la peinture, de la sculpture,…

Lire

Christian Noorbergen

Emmanuelle Mason par Christian Noorbergen,

critique d’art et professeur de philosophie.

 

Emmanuelle Mason ensemence le vide de ses sublimes talismans abandonnés. Sa création est fabuleusement inventive, crue, cruelle, et comme dessinée au scalpel. Ainsi surgissent, dans l’impensable et dans l’irrécupérable, d’inouïs dessins déliés, aigus, aventureux, sidérants, et débarrassé de tout décor. Saisissants squelettes d’entités broyées, qui n’habitent plus, à jamais, que la fragilité du papier. Petites îles séparées, inhabitables et désolées, d’une effrayante proximité. Une indicible finesse, d’une infinie souplesse, les a jetées au-dehors.

Lire

Jérémy Liron

Emmanuelle Mason, Ouvrir le corps de l’image, par Jérémy Liron, artiste, critique et écrivain.

Sans doute existe-t-il une connivence –exploitons l’intuition – une sorte de relation profonde entre le dessin et ce que l’on pourrait appeler le corps ouvert. Quelque chose qui mène du tracé à la découpe, du trait à l’incise, de la silhouette à son ouverture. Quelque chose peut-être qui, dans ses lignes, lie son cerné, ses contours à son antre. Une dialectique à l’œuvre dans les anatomies et qui conjugue l’observation

Lire

18M3 de dessin

Année de réalisation : 2011 (présentation au musée des Abbatoirs, dans le cadre de la Novela 2011).
Technique : Kinect, lunettes de réalité augmentée, interface de diffusion

Lire

Déambulations

Année de réalisation : 2012 (Dans le cadre de la Novela 2012)
Technique : Application Iphone et Androïd, Site internet et écran géant à la Gare de Toulouse Matabiau.
Le site ne fonctioanant qu’en temps réel, il n’est actuellement plus visible, il ne reste que les captures d’écran ici présentées.

Lire

le chant du cygne

Le chant du cygne est une sculpture suspendue réalisé à partir d’une oie que j’ai moi-même naturalisée. La peau et l’aile ont été cousues et résinées de façon à donner la forme voulue.

Lire

le centaure

L’œuvre est constituée de crin de chevaux, tressés, noués, assemblés sous la forme d’une rhizome infini de tresses qui se font, se défont, se rejoignent, se démultiplient, se croisent…

Lire

hors série

Je place dans cette catégorie les travaux ébauchés, les pistes, les tentatives isolées…

Céline Cadaureille

Emmanuelle Mason par Céline Cadaureille,

Artiste et Maître de Conférences en Arts Plastiques Université Jean Monnet, Saint Etienne

Dans le travail graphique d’Emmanuelle Mason, l’image se construit selon une succession de couches, une accumulation de traits créant des réseaux, des typographies vers lesquelles nous approchons pour mieux nous perdre. Au contact des détails et des traits, on reconnait une matière filandreuse, des vaisseaux mêlés et entortillés, des nœuds énervés. Une matière que l’artiste élabore patiemment pour venir nous évoquer la notion d’informe telle qu’elle fut formulée par Georges Bataille en 1929 dans la revue Documents.

Lire

la série des natures mortes

« La viande est la zone commune de l’homme et de la bête, leur zone d’indiscernabilité, elle est ce «fait», cet état même où le peintre s’identifie aux objets de son horreur ou de sa compassion »

 

Gilles Deleuze Francis Bacon, logique de la sensation.

Lire

à propos

Née à Paris en 1976

Vit et travaille à Toulouse

 

Formation

Agrégation d’arts plastique, option Audiovisuel
Capes d’arts plastique, option Cinéma

DEA “arts des images & art contemporain” – université Paris VIII – Sous la Direction de François Soulages, mention très bien.
Diplôme National Supérieur d’Arts Plastiques, (DNSAP), Section Multimédia. ENSB-A Paris.
Deug et Licence d’arts plastiques. Paris 1 – Panthéon Sorbonne – Saint Charles.
B.T.S. de communication visuelle. Ecole Estienne, Paris.

Enseignement

Enseignante Agrégée à l’université de Toulouse II -Le Mirail, Département arts plastiques et arts appliqués. (Depuis 2007)
Professeur agrégée d’arts plastiques, Honoré de Balzac, Paris (année 2006)

Prix

Prix de la critique – Artcité 2014 (décerné par Christian Noorbergen)

Lauréate Festival Aralya 2014