2,4 Milliards d’années (la grande oxydation, Le delta, La formation…) Série de plaques de cuivre oxydées, gestes de gravure (eau forte, burin…). 2021-22

2,4 Milliards d’années (la grande oxydation) – Gravure à l’eau forte réalisée à partir de 8 plaques, plaques de cuivre usinées et oxydées, travaillées au Burin – 40×40 cm – 2021.

2,4 Milliards d’années (le Delta), 2,4 Milliards d’années (la formation), plaques de cuivre laissées au soleil et aux intempéries de juin à août 2021, travaillées au burin par étapes, 21 x 15 cm, 2021.

2,4 Milliards d’années : autres plaques de cuivre expérimentales : cuivre, burin, eau forte, vert de gris obtenu pas exposition aux intempéries et bains chimiques.
Travail en cours.

 

L’univers que nous habitons est le fruit d’une catastrophe de pollution, que l’on appelle la grande oxydation. Cette crise écologique a eu lieu il a 2,4 milliards d’années et semble être responsable de la première grande extinction de masse.
C’est le développement des premiers organismes capables de photosynthèse – les cyanobactéries – qui ont produit cet excès d’oxygène, et l’extinction d’une grande partie des formes de vie qui peuplaient la planète avant elles (les archéobactéries). Mais c’est aussi cette pollution massive de l’atmosphère qui l’a rendu propice à la vie telle que nous la connaissons, celle des plantes et des animaux, prouvant par-là que le monde n’est pas une condition préalable mais une action du vivant.

Ces œuvres propose de poser un regard esthétique sur ce phénomène, la formation du vert de gris sur le cuivre rendant tangible l’action de l’oxygène sur le monde, et d’évoquer le fait qu’il n’y a pas d’équilibre définitif et idéal dans la nature.

IMG_8767
IMG_8836
IMG_6951
IMG_7188
IMG_7191
IMG_7183
IMG_8776
IMG_8515