Pour cette série « eco-trash », j’ai dessiné en brûlant mon support – le tissus de coton ou de soie – à l’aide d’un pyrographe et d’un décapeur thermique.

Les dessins évoquent des désastres actuels (des incendies ou des événements sociaux liés aux crises climatiques et humaines). Le dessin se veut précis, documentaire, mais la technique créée des « incendies localisés » qui font que le support brûle, se déchire et m’échappe. Après ce travail de brûlure et de destruction du support, je viens alors longuement, inutilement, raccommoder le dessin en le brodant au fil de soie.

Ce travail d’orfèvre et de délicatesse contraste avec le traitement brut du support. Il y aurait, pour moi, un parallèle à faire entre cette activité vaine à laquelle je me livre et le flux continu de nos activités d’hommes occupés alors que le monde brûle.

DSC_0010
DSC_0089
DSC_0087 (1)
DSC_0083
DSC_0060
IMG_4170 (3)
DSC_0162
DSC_0164
la manif avec cercle à broder
DSC_0119
DSC_0125